L’Histoire de la Nouvelle-Aquitaine

L’Aquitaine est un mot dont l’étymologie est « aqua », signifiant eau en latin. Cette région a été l’une des grandes divisions administratives de la Gaule ancienne. Elle est dotée d’une histoire riche allant de la préhistoire jusqu’à nos jours. De nombreux évènements historiques marquent l’histoire de la région Nouvelle Aquitaine.

L’histoire de la nouvelle Aquitaine des romains à la révolution française

Au VIe siècle, le christianisme a envahi les villes puis les campagnes et une communauté religieuse fut créée à proximité de Poitiers en 351. Il faut dire que l’évangélisation des campagnes a été encouragée par les moines aux VIIe et VIIIe siècles.

Pendant la période du Vie au VIIe siècle, l’Aquitaine a échappé considérablement à la domination des rois francs. Le sud de la France était occupé par les Wisigoths. Ils ont fini par se replier au niveau de la péninsule ibérique sous la pression de Clovis et de son armée.

L’Aquitaine a par la suite rejoint le royaume Carolingien avec Pépin de Herstal également appelé Pépin le Bref. Au Moyen Âge, la zone a été assimilée à la Guyenne et à la Gascogne. Ce sont des siècles après que l’Aquitaine devient distincte de la Gascogne, de la Charente et de la Charente-Maritime.

Sur le plan religieux, des églises et des monastères et des templiers furent édifiés, laissant ainsi à l’aquitaine un riche patrimoine monumental. On assiste aussi à la domination anglaise en Aquitaine dans l’histoire de celle-ci. C’est d’ailleurs ce qui a permis l’implantation des bastides. Les populations étaient ainsi sous l’autorité du roi d’Angleterre.

Par contre, après la bataille de Castillon en 1453, la Guyenne anglaise fut conquise par Charles VII. À partir de ce moment, on ne parle plus d’Aquitaine car le roi de France met en place des gouvernements. Enfin, la révolution Française a voulu éliminer les anciennes provinces avec la création de départements en 1 790.

Formation de la région et création des départements

Une opération de découpage rationnel en départements a été réalisée au début de la révolution française. Ces départements furent gérés par des préfets à partir de 1 800. Toutefois, l’idée de créer une région aboutir à la création des trois régions : l’Aquitaine, le Poitou-Charentes et le Limousin. Celles-ci furent ainsi fusionnées pour donner naissance à la nouvelle Aquitaine. Pour précision cette fusion a été réalisée en 2016 et la région porta d’abord le nom d’Aquitaine. Finalement son nom fut changé en nouvelle Aquitaine.

La nouvelle Aquitaine aujourd’hui

La nouvelle Aquitaine aujourd’hui, c’est 84 000 km² avec environ 6 millions d’habitants. Ce qui équivaut à une densité de population de 72 habitants par kilomètre carré. La région est fortement marquée par la culture de vin avec des Vignoles très connus : Bordeaux, Armagnac, Cognac, Saint-Emilion, Haut-Poitou, Bergerac, etc. L’exploitation des fruits, la mytiliculture, la production de foie gras et l’ostréiculture sont aussi des activités importantes pratiquées dans la région.

En ce sens, la production de foie gras est plus développée dans des zones comme les Landes et le Périgord. L’élevage de bovins et d’ovins y est aussi très développé et rime avec production de fromage, de lait et de viande.

En ce qui concerne le secteur industriel, il est très développé au niveau de Bordeaux. La zone de La Rochelle est celle qui est orientée dans le secteur agroalimentaire. Les autres activités fortes de l’économie de la région sont la sidérurgie, le secteur nautique, la pétrochimie et le commerce portuaire. Il y a aussi le tourisme fortement présent dans la Nouvelle-Aquitaine. On note ainsi la présence de stations balnéaires, de monuments historiques, de sites archéologiques et de villes pittoresques.

En somme, la Nouvelle-Aquitaine est une région à l’histoire riche et diversifiée. En dehors de son patrimoine historique, culturel et religieux, elle est le foyer de puissantes personnalités. C’est le cas de la reine de France puis d’Angleterre (Aliénor d’Aquitaine), du roi François qui a vu le jour en Cognac, Henri de Navarre, etc.